Sélectionner une page

Édito de rentrée de Valentin Manent, Délégué Départemental Adjoint du Loiret.

Après un été riche en repos, riche en fortes chaleurs, mais surtout riche en rebondissements et affaires politiques, Emmanuel Macron entame cette rentrée exactement comme il a passé la période estivale, en brillant par son silence et son absence.

Pourtant ce n’est pas les dossiers qui manquent, entre les affaires Kohler, Benalla, Nyssen, Pénicaud…, le départ du Ministre Nicolas Hulot, le prélèvement à la source, la réforme constitutionnelle, la crise migratoire, les élections européennes, on a bien l’impression que le Président de la République française n’a rien foutu depuis un bon moment.

Il serait peut-être temps d’arrêter de mépriser les Français et de reprendre les rênes du pays en main !

Contrairement au gouvernement, qui démontre de plus en plus son amateurisme, le Rassemblement National, lui, a bien compris que les deux véritables défis majeurs du XXIe siècle sont bel et bien migratoires et environnementaux.

Le choix des élections Européennes 2019 se fera entre l’UE d’Emmanuel Macron, en marche vers le fédéralisme et l’immigration de masse et l’Europe des Nations libres, des identités et des protections que représente nt Marine le Pen, Matteo Salvini ou encore Viktor Orban.

Pour que survive la France dans une Europe libre où chaque Etat est responsable de ses propres frontières ainsi que de son économie, stoppons ces agents de l’immigrationnisme négociant avec les mafias de passeurs. Mobilisons-nous pour une nouvelle fois faire du Rassemblement National, le premier parti français au Parlement Européen au soir du 26 mai 2019.