Sélectionner une page

Édito de janvier de Valentin Manent, Délégué Départemental Adjoint du Loiret.

Pendant que les Etats-Unis du « très vilain populiste » Donald Trump créent plus de deux millions d’emplois par an, que la croissance avoisine les 3% et que le chômage continue sa chute à 3,7%, son plus bas niveau depuis 1969, la France d’Emmanuel Macron avec 9,3% de chômage dont  21,3% chez les jeunes et une croissance de seulement 1,5%, s’enfonce dans une crise politique et économique.

Une véritable fracture entre un gouvernement « trop intelligent » qui ne veut pas comprendre son peuple, et ce même peuple qui ne veut plus du « nouveau monde » vendu par le Président Macron. 

Peuple qui ne veut plus survire mais vivre dignement et qui face à cette incompréhension de la majorité En marche, se demande avec légitimité, que va devenir la France ? 

Que va devenir la France avec un gouvernement qui dans le dos de ses citoyens, et dans le silence médiatique signe le pacte de Marrakech pour rendre légal l’immigration illégal ? 

Que va devenir la France avec des Ministres qui insultent, méprisent, bafouent et cherchent à manipuler l’information et les manifestations ?

Que va devenir la France, avec un Président de la République aux ordres d’une Union Européenne technocratique et dictatoriale ? 

Que va devenir la France avec un système qui se dit moralisateur, pour mieux déguiser le K.O à venir ?

La France Européenne de Macron, nous en avons déjà un terrible aperçu entre l’installation de migrants à Châteaudouble, les pseudos taxes écologiques punitives, la hausse de la CSG, l’ouverture des frontières aux mafias de passeurs et la soumission totale à Bruxelles… et la liste est malheureusement encore longue.

Les Français ne veulent pas de ce monde, ne veulent pas subire le matraquage et l’amateurisme. 

Avec les élections Européennes prochaines, il est temps de reprendre le destin de notre pays en main, de choisir se que va devenir la France, de choisir qui va devenir la France.