Sélectionner une page

Communiqué de presse du Rassemblement National 45

L’annonce récente du gouvernement de souhaiter une instauration de quotas d’immigration économiques dès cet été, est une nouvelle preuve (s’il en faut une) que le gouvernement Macron, à l’instar des gouvernements précédents, travaillent totalement à l’envers. Et cela depuis bien trop longtemps.

En effet, la première mesure que le gouvernement souhaite mettre en place, est une révision de la liste des métiers en tension, liste datant de 2008… soit 11 ans.

11 ans sans aucune mise à jour, 11 ans d’inaction et de temps de perdu. Un aveu désespérant, démontrant que l’orientation scolaire ainsi que la formation professionnelle ont été laissées à l’abandon et non pas été appréhendées comme il se doit.

Avec près de 6 millions de chômeurs (catégories A, B et C) au troisième trimestre 2019 et un chômage des moins de 25 ans, en augmentation continue, notre jeunesse qui se retrouve sans emploi aurait surement souhaité connaitre les métiers en tension après 2008.

La préférence nationale est et restera toujours de rigueur dans le programme du Rassemblement National, et particulièrement quand on parle d’emploi. Contrairement au Président Emmanuel Macron, qui préfère augmenter le nombre d’étrangers dans notre pays, avec les conséquences que cela engendre, le Rassemblement National souhaite la mise en valeur de l’apprentissage pour répondre à un déficit de candidats et supprimer sur le territoire la directive « détachement des travailleurs » qui y crée une concurrence déloyale inadmissible pour les travailleurs français.

Entre un programme prônant l’accueil sans réelles limites et un autre favorisant l’emploi pour tous les français, le choix du bon sens est certainement celui du Rassemblement National.